appel à projets pour le 1er semestre 2017 du conventionnement Institut Français – Région Grand Est – Ville de Strasbourg

La Ville de Strasbourg, la Région Alsace-Champagne-Ardenne Lorraine et l’Institut français ont signé une convention de développement de projets et d’échanges artistiques internationaux pour une période allant jusqu’à fin 2017.

La Ville de Strasbourg, la Région Alsace-Champagne-Ardenne Lorraine et l’Institut français ont signé une convention de développement de projets et d’échanges artistiques internationaux pour une période s’étendant jusqu’à la fin 2017.

Cette convention, paraphée par Philippe Richert, Président du Conseil Régional Grand Est, Ancien Ministre, Roland Ries, Maire de Strasbourg, et Bruno Foucher, Président de l’Institut français, a pour objectif essentiel de favoriser le rayonnement international des projets et opérateurs culturels de Strasbourg et en Alsace.

Crée en 2010, l’Institut français est l’opérateur du Ministère des Affaires étrangères pour l’action culturelle extérieure de la France. Depuis 1995, les collectivités territoriales françaises (grandes villes et régions) occupent une place singulière dans la coopération culturelle internationale à travers le dispositif de partenariat développé avec l’Institut français. Ces partenariats entre les collectivités et l’Institut français répondent à des enjeux de diplomatie culturelle, de valorisation des ressources et de soutien et d’accompagnement à plusieurs centaines de projets chaque année à travers le monde.

La position géographique de Strasbourg, l’existence de l’Eurodistrict, tout comme l’énergie déployée par la première agglomération alsacienne dans le réseau des villes membres du Club de Strasbourg, la désignaient naturellement pour être parmi les trois signataires de cette convention. Ce dispositif permettra d’accroître la lisibilité des projets culturels strasbourgeois et alsaciens en Europe et hors de l’Europe.

Le délai de remise de dossier est le 1er novembre 2016 au plus tard.

Pour mémoire :

  • Les artistes professionnels sont éligibles au soutien, au même titre que les associations (est exclue du dispositif toute forme de société, notamment de production, pour les projets audiovisuels et cinématographiques).
  • Les structures bénéficiant d’un conventionnement avec la Ville de Strasbourg et/ou la Région Alsace sont autorisées à présenter un projet dans la mesure où celui-ci ne relève pas de l’objet du conventionnement ou constitue une dépense extraordinaire.
  • La convention étant tripartite, chacun des partenaires de la convention devra trouver un intérêt aux projets soutenus. Ainsi les projets non strasbourgeois devront présenter un intérêt pour la Ville, soit par un retour direct pour Strasbourg, soit par l’implication à part entière d’un acteur strasbourgeois au projet.
  • L’assiette de calcul prend en compte prioritairement les dépenses correspondant au transport, à l’hébergement et la restauration des artistes, ainsi que les frais de communication.
  • Ce dispositif de soutien n’a pas vocation à financer plus de 50% d’une opération. Un apport financier par le ou les partenaires dans le pays d’accueil est également requis, y compris en termes de valorisation.

Fiche de synthèse 2017

word-doc-icon-1

Télécharger (PDF, Inconnu)

X
%d blogueurs aiment cette page :