consultez la brochure de la 32ième édition du festival JAZZDOR

Edito
Le printemps a disparu et l’été s’estompe déjà, au moment où j’écris ces lignes.
L’automne permet de regarder et d’entendre calmement ce qui se passe autour de nous.
C’est un moment rare que nous aimons particulièrement, à l’écart de la fièvre touristique, propice aux feuilles rougissantes, à la perspective d’émotions nouvelles.
C’est un moment parfait pour vous faire découvrir nos émotions musicales de l’année.
Ces découvertes sont nombreuses et pour la plupart d’entre elles vous n’aurez pas eu l’occasion de les entendre ailleurs en France. Elles mettent en scène beaucoup de musiciens de la jeune génération dont de plus en plus de femmes qui s’emparent du jazz et des musiques improvisées pour faire entendre leurs voix singulières.
Ce programme est aussi le reflet lumineux du tuilage générationnel nécessaire et dynamique qui constitue le jazz d’aujourd’hui.
À Jazzdor, nous sommes à l’écoute de ces nouvelles pulsations, de ces nouveaux espaces musicaux qui se réinventent au fur et à mesure du temps qui passe tout en essayant de résister aux sirènes du marché, celles qui poussent à consommer la production de ceux dont on parle le plus à tour de bras de rotatives numérisées.
Par les temps qui courent, résister au marketing de têtes d’affiches qui vendent fort, remplissent les salles comme on remplit un caddie, n’est pas si aisé tellement nous sommes poussés autant vous, publics, que nous, acteurs de la vie artistique et culturelle d’une ville, d’une région, à aller vers la facilité, vers le plus évident apparemment et souvent, il faut le dire, le moins intéressant.
Au-delà du rythme des saisons, c’est la curiosité, la recherche qui nous animent.
Pour vous, nous voyageons, écoutons les musiques d’aujourd’hui et essayons, année après année, de vous rendre compte de nos coups de coeur, de ce qui sonne à nos oreilles comme l’avenir de cette musique que nous aimons tant.
Strasbourg est capitale pour l’Europe du jazz. Sa situation aux croisées des chemins est une terre évidente de rencontre pour les héroïnes et héros de ces musiques qui, cette année à Jazzdor, viendront de France, d’Allemagne, de Suisse, du Danemark, du Portugal, des Pays-Bas, des États-Unis, de Norvège, d’Italie, de Slovénie, de Serbie, de Suède, de Grande-Bretagne, du Japon.

www.jazzdor.com

X
%d blogueurs aiment cette page :