« Dire que la culture n’est pas une marchandise ne parle qu’à une minorité » – Le Monde

 

Le marché du jeu vidéo dépassera celui du livre en France en 2017. Un symbole de la mutation des pratiques culturelles depuis dix ans, note, dans sa chronique, Michel Guerrin, rédacteur en chef au « Monde ».

Chronique. La culture n’est pas une marchandise. Sauf à Noël. C’est une boutade, mais pas tant que ça. Le sapin aimante les jeux vidéo et livres d’abord, les disques ou DVD aussi – de 20 % à 50 % du chiffre d’affaires de l’année. Les deux dernières semaines de 2017 sont cruciales pour ces produits, tant les Français font leurs cadeaux de plus en plus tard. Le livre ou le CD, dont les ventes furent médiocres durant onze mois, comptent sur les derniers jours pour sauver l’année. Et sur Johnny Hallyday, dont la mort dopera les ventes de CD et de livres sur lui.

Source : « Dire que la culture n’est pas une marchandise ne parle qu’à une minorité »

X
%d blogueurs aiment cette page :