« Les choix politiques de nos institutions fragilisent gravement le cinéma »

Alors que le mandat du directeur du CNC arrive à échéance fin juin, un collectif de producteurs, de réalisateurs et d’acteurs, parmi lesquels Saïd Ben Saïd, Carole Bouquet, Catherine Corsini et André Téchiné, s’inquiète, dans une tribune au « Monde », de la stratégie mise en place pour le secteur et appelle à la tenue d’états généraux.

Source / Lire la suite : « Les choix politiques de nos institutions fragilisent gravement le cinéma »

X
X