La culture pour reconstruire l’Europe : L’économie culturelle et créative avant et après la crise de la COVID-19

A propos de l’étude

Sept ans après la première étude réalisée en partenariat avec le GESAC, EY Consulting propose une deuxième édition du panorama européen des industries culturelles et créatives : contribution économique, emplois, international, attractivité… EY Consulting a actualisé, en cette année exceptionnelle, le regard objectif porté sur l’importance des secteurs culturels en Europe.

Périmètre de l’étude Dans la lignée des travaux effectués en 2014, cette étude recouvre dix industries culturelles et créatives :

  • Architecture
  • Arts visuels
  • Audiovisuel
  • Jeu vidéo
  • Livre
  • Musique
  • Presse
  • Publicité
  • Radio
  • Spectacle vivant

Par souci de cohérence avec les définitions internationales, nous avons décidé de respecter le plus précisément possible la définition de l’UNESCO : sont considérées comme des industries culturelles et créatives les activités « dont la vocation principale est la production ou la reproduction, promotion, distribution ou commercialisation de biens, services et activités de nature culturelle, artistique ou patrimoniale ».

Ainsi, nous avons fait le choix de ne pas inclure dans notre périmètre d’autres secteurs où la créativité joue un grand rôle comme la mode, le design industriel, la gastronomie ou les biens de luxe, qui sont parfois considérés par des institutions comme Eurostat comme faisant partie de l’économie culturelle.

Le périmètre géographique de l’étude recouvre l’Union européenne et le Royaume-Uni.

Sauf mention contraire explicite, l’appellation « créateurs » fait référence aux auteurs, interprètes et aux autres artistes.

Indicateurs

  • Chiffre d’affaires : mesure de l’activité du point de vue de la consommation finale, exprimée en prix de marchés. Cette approche évalue les revenus créés en bout de chaîne de valeur. Par exemple, dans le cas du spectacle vivant, cet indicateur mesure les valeurs de marché (billetterie) et non pas la chiffre d’affaires des acteurs intermédiaires intervenant dans la production des spectacles.
  • Valeur ajoutée : évaluation, pour chaque secteur, de la valeur ajoutée cumulée générée par l’ensemble des entreprises de la chaîne de valeur, à partir des bases de données d’Eurostat et des rapports des organisations professionnelles.
  • Emplois : mesure du nombre de personnes employées à temps partiel ou à temps plein dans les secteurs culturels, ou exerçant une activité culturelle en tant qu’indépendant. Valeur exprimée en unités et non en équivalent tempsplein, compte tenu des lacunes dans la statistique européenne sur le sujet et des difficultés à compiler les heures travaillées dans les différents secteurs. Les emplois publics et privés sont inclus dans cette définition.
Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?
Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Télécharger [1.12 MB]

X
X