« Réguler le piratage des films sans amende, c’est comme faire respecter le code de la route sans radars »

Sans une sanction financière à l’encontre des internautes, le cinéma français ne se remettra pas de la crise économique liée à la mise à l’arrêt des salles pendant la pandémie de Covid-19, avertit le distributeur de films Jean Labadie.

Source / Lire la suite : « Réguler le piratage des films sans amende, c’est comme faire respecter le code de la route sans radars »

X
X